Cote d’Emeraude

La côte d'Emeraude

La Côte d’Émeraude est le nom donné par Eugène Herpin, en raison de la couleur – vert émeraude – de la mer à certains moments, à la partie de la côte nord de la Bretagne située entre le cap Fréhel et Cancale.

La côte a inspiré plusieurs artistes tel que le peintre Léon Hamonet qualifié en 1941 par un journaliste de Sorcier de la Côte d’Émeraude pour son talent à en traduire le pittoresque.

Un projet de Parc naturel régional est à l’étude sur l’ensemble Rance – Côte d’Emeraude, soit 66 communes, du Cap Fréhel à la Pointe du Groin (Cancale), d’Ouest en Est, et de Saint-Malo à Guitté, 20 km au sud de Dinan, du Nord au Sud. La Rance et le secteur breton de la fameuse Mer des Faluns sont inclus dans ce périmètre. L’idée est née vers 2003-2005, la Région Bretagne a lancé officiellement le projet en 2008.

Ses sites et stations balnéaires sont, d’est en ouest :

Ille-et-Vilaine :

  • Cancale
  • Pointe du Grouin
  • Île des Landes
  • Île du Guesclin
  • Pointe du Meinga
  • Île Besnard
  • Havre de Rothéneuf
  • Pointe de la Varde
  • Paramé
  • Saint-Malo
  • L’estuaire de la Rance
  • Saint-Suliac
  • Dinard
  • Saint-Lunaire
  • Saint-Briac

Côte d’Armor :

  • Lancieux
  • Ploubalay
  • Saint-Jacut-de-la-Mer
  • Saint-Cast-le-Guildo
  • Cap Fréhel
  • Sables d’Or les Pins

Source, Wikipédia.

Les commentaires sont clos.